Argus voilier : la vraie cote des voiliers d’occasion

Eurobateaux se penche sur l’argus voilier pour donner les chiffres les plus pertinents concernant la vente de voiliers d’occasion. Les propriétaires ont parfois bien du mal à voir partir leur bateau au loin, dans les mains d’un nouveau capitaine. Nous avons souhaité donner un vrai aperçu du marché du bateau d’occasion et en particulier des voiliers. Le but n’est pas que ses informations se substituent aux nombreuses « cotes » disponibles sur le web ou la presse spécialisée mais simplement de donner un aperçu réaliste des transactions finalisées et des cotes à retenir. Vendre son bateau demande du temps, de la réflexion et des bons conseils, de professionnels mais aussi de particuliers qui connaissent ce type de transactions. C’est pourquoi Eurobateaux met un point d’honneur à fournir des informations de qualité.

argus voilier

 

Pour avoir une bonne vision d’ensemble de l’argus voilier, il faut créer un tableau avec dans la colonne A le prix de vente convenu à la signature du mandat, le délai de vente en mois dans la colonne B et dans la colonne C, le prix de vente final. Cela permet de mesurer l’écart entre le prix de vente initial et le prix de vent final. Notons que très souvent, les prix sont indiqués commission d’agence incluse. En 2013, nous avions pu établir un tableau précis et sortir quatre conclusions principales. L’âge moyen du voilier d’occasion était de 16,7 ans, la durée de transaction de 11,2 mois, le budget pour l’achat du voilier d’occasion de 67 599 euros et l’écart de prix de 15,87%, chiffre descendant bien entendu.

L’argus voilier livre les prix clés pour les transactions

Un voilier Jeanneau Sun Odyssey 45.2 datant de 2001 et possédant un moteur 75D s’était vendu 155 000 euros pour un prix de vente initial fixé à 189 000 euros. En 2012, la moyenne était de 12,6 mois et l’écart moyen de 17,04%. Si l’on remonte à 2010, on peut voir que la moyenne concernant le temps de transaction descend (10,3%) de même que l’écart, à 16,43%. Ces chiffres proviennent de la vente de voiliers d’occasion des chantiers Jeanneau, Beneteau, Fountaine Pajot, Bavaria, Gamelin, Hunter, Neptune, Armor, Lagoon, Formosa Yachts, Dufour, Archambault, Alliaura et bien d’autres chantiers navals.

Les cotes servent d’échelons de référence pour les professionnels du nautisme. Le propriétaire d’un bateau peut savoir deux prix importants : le minimum et le maximum, une bonne base de départ avant le début des tractations. A titre d’exemple, un voilier d’occasion Beneteau Oceanis 323 de Beneteau sorti en 2008 ne pourra dépasser un prix de vente de 30 766 €. Les cotations sont disponibles en ligne et donc consultables par le grand public. Il est important de prendre en compte les moyennes. Un Ambriz s’est vendu 10 000 euros en 58 mois (2013) alors que l’année précédente, un Bavaria 32 Cruiser est parti au bout d’un petit mois; pour 48 000 euros. Nous évoquerons dans un futur très proche les bons conseils pour vendre son bateau et acheter un bateau d’occasion. Stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *